Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Alimentation ménagère, industrielle, BARF ou alimentation holistique...Mais comment vais-je m'y retrouver dans tout ça?? Ce forum est consacré à l'alimentation de notre chien préféré et va nous permettre d'échanger nos idées sur le sujet.

Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede pitch26 le Mer 15 Juil 2015 09:50

Bonjour,

Voici un article que je vous recommande de lire, qu'en pensez-vous ?

NOURRIR DE VIANDES TROP CUITE / CROQUETTES = NOURRIR D’HETEROCLIQUES AMINÉS = NOURRIR DE CANCER!

Le plus gros argument contre l'alimentation crue pour vos animaux de compagnie a toujours été le débat entourant les bactéries. "Ne donner que des viandes et aliments cuits /croquettes", c’est ce que certains vétérinaires disent à leurs clients. Mais ces mêmes clients sont-ils aussi mis en garde contre les HCA dans les viandes cuites?

Les aminés hétérocycliques (SHTC) sont des composants chimiques formés lorsque la viande, y compris le bœuf, le porc, le poisson ou la volaille, sont cuits à haute température, tels que à la poêle, grillés directement à la flamme, dans le four, ou durant la procédé d'extrusion des croquettes.

Des études ont montré que l'exposition à ces agents chimiques dangereux peut causer le cancer chez les animaux.

La température est le facteur le plus important. Les problèmes commencent à 100 C, avec les vrais méchants HCA se formant à environ 300 C.

Essentiellement, plus la viande est cuite et plus à haute température, plus il y a de HCA. Les méthodes directes de chaleur comme frire et griller produisent davantage que les méthodes de chaleur indirecte comme en ragoût, à la vapeur ou poché. Les croquettes elles-mêmes sont le plus souvent passées par une séance de double cuisson (les farines de viande sont précuites, puis cuites de nouveau lors de la réalisation des croquettes).

"Une étude publiée dans la revue« Mutation Research 'a montré que sur 25 aliments commerciaux analysés pour l'activité mutagène (la capacité d'induire des mutations dans les cellules), tous sauf un avaient une réponse positive. Quatorze des 25 aliments ont été analysés pour les substances mutagènes amines hétérocycliques ou cancérigènes, et tous sauf un contenaient une substance cancérigène.

Les chiens mangent ce type d'aliments régulièrement, alors que la plupart des humains ont une alimentation très diverse. Donc, le niveau d'apport et l'exposition d'un animal peuvent être beaucoup plus élevés que ceux d'un humain et le risque beaucoup plus grand par la suite. »- déclare le Dr Karen Becker.

Donc, si nous ne cuisinons pas les viandes lors de l'alimentation de nos animaux de compagnie, que dire des problèmes de bactéries?

Selon le Dr Richard S Patton, qui a été un nutritionniste animal pendant plus de trois décennies: "L'intestin a réellement besoin d'un flux régulier de bactéries de différentes sortes. Je pense que la pire chose que vous pouvez faire est de nourrir de telle ou telle conserve parce que c’est légalement et littéralement stérile et je pense que ce qui créée des problèmes. Maintenant, je ne dis pas que nous devrions tous vivre comme des vautours. Mais je ne pense que nous pouvons être obsédés par notre besoin de stérilité, qui est en fait la source des problèmes. "

Morale de l'histoire: les aliments crus ne contiennent pas de HCA et bien que les bactéries peuvent en inquiéter certains, tous les parents d’animaux de compagnie doivent toujours être informés des deux version de l'histoire.

Pet Nutrition Blogger - Rodney Habib - Avec Sonia Maria et Soninha Maciel.

https://word.office.live.com/wv/WordVie ... CUITE.docx
pitch26
 
Messages: 163
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 12:26
Localisation: Gard

Re: Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede Patrick le Jeu 16 Juil 2015 12:14

Bonjour Pitch,

Je pense que cet article s’adresse plus au… maître… qu’à son chien. !
Il ya longtemps que spécialistes, médecins et scientifiques mettent en garde contre les dangers du barbecue et des viandes trop cuites.
Trop cuites, non pas par une chaleur trop élevée, mais par le contact entre une flamme et la viande.
Or, l’article met ‘dans le même plat’ la viande grillée par la flamme et la viande cuite à haute température.
Je ne suis pas sûr que ce soit juste.. Il faudrait faire quelques recherches sur le sujet.

Nos ‘trop’ fameux organismes censés veiller sur nos personnes, ici l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) et la Commission de la sécurité des consommateurs ont réalisé une étude sur le sujet duquel j’ai juste retenu que :
"la cuisson d'aliments à des températures élevées, en particulier en contact direct avec la flamme, conduit à la formation en surface de composés chimiques dont certains comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et notamment le benzo(a)pyrène (B(a)P), qui ont des propriétés cancérigènes".

Je pense que HAP correspond à HCA de l’article.

A mon avis, s’agissant du chien, c’est plus le contenu de la croquette qui est à critiquer que les éventuels HAP.
Bourrées de céréales, le chien n’a pas ce qu’il faut pour les digérer.
Résultat : les industriels cuisent à haute température pour améliorer la digestibilité des glucides de ces céréales.
Mais il me semble que ces hautes températures n’atteignent pas celles risquant de produire ces HCA.
Par contre, les températures auxquelles il faut chauffer la mixture ont 2 effets néfastes :
D’une part, elles ne rendront jamais assimilables les glucides des céréales parce que le chien EST UN carnivore qui n’a pas le système digestif fait pour ingurgiter la moitié de sa ration journalière en sucres.
Vous êtes vous déjà posé la question de savoir ce que représente les glucides dans une ration de croquettes céréalisées ?
Pour exemple avec ce que vous connaissez : 1 verre de soda, ou coca, contient 2 morceaux de sucre (10g).
Une ration de croquettes, par exemple 200gr, c’est 20 morceaux de sucre, soit 100gr. !!
Et ce, tous les jours.
Qui trinque alors ? Le pancréas parce que trop sollicité. On a alors à faire face à des pancréatites (inflammations du pancréas) dans les atteintes aiguës, et les insuffisances pancréatiques dans le cas d'une consommation excessive et régulière d'hydrates de carbone.
Et, d’autre part, la cuisson à haute température, dès une centaine de degrés, détruit la plupart des vitamines.
Alors, que font les industriels ? Ils supplémentent en vitamines pour compenser cette perte.
Il suffit de lire les compos sur les sacs de croquettes pour s’en rendre compte.
Ce qui n’est pas dit, c’est que les vitamines ajoutées sont synthétiques et qu’elles ne remplaceront jamais les vitamines naturelles détruites lors de la cuisson.

A l’opposé, et ils en font un argument de vente à juste titre, les industriels qui produisent du 0 céréales mettent en avant la cuisson à basse température.
Et là, elle est parfaitement justifiable puisqu’il n’y a pas de céréales.
L’alimentation canine sans céréale répond alors parfaitement aux problèmes posés par cet article.

Une nouvelle fois, on peut dire que le 0 céréale est l’aliment idéal pour le chien et que de nombreuses pathologies seraient évitées si les gens réfléchissaient un peu plus avant d’acheter la nourriture de leur chien.
Sans rapport avec notre sujet, mais coïncidence, j’ai fait il y a quelques jours un petit tour d’horizon des problèmes de santé du berger Allemand à partir de témoignages déposés sur un forum.
J’ai été surpris par la quantité très importante de pancréatite qui ont été citées. je pense que c’est la 1ère source de problèmes rapportés. A mon avis…. les croquettes céréalisées sont en cause.
Je pense que, d’une manière générale, la seule alimentation permettrait de diviser par 2 la masse de consultations vétérinaires.
Et quand je dis ‘divise par 2’, c’est une estimation très, très, basse.

Entendons nous bien : 0 céréale n’est pas limité aux croquettes. J’y mets, sous cette étiquette, les croquettes, mais aussi les boites 0 céréales et le barf ou l’alimentation ménagère.
Pour une alimentation barf ou ménagère, attention toutefois à la congélation qui a les mêmes effets sur les vitamines que la cuisson : elle les détruit. La vitamine E, vitamine essentielle pour l’organisme, est détruite par la congélation.

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Administrateur du site
 
Messages: 991
Inscription: Ven 15 Aoû 2008 15:22

Re: Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede pitch26 le Ven 17 Juil 2015 17:56

Merci Patrick, cela me rassure car je commençais à flipper figure toi !
pitch26
 
Messages: 163
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 12:26
Localisation: Gard

Re: Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede Patrick le Ven 17 Juil 2015 18:33

?? mais tu donnes quoi comme alimentation?
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Administrateur du site
 
Messages: 991
Inscription: Ven 15 Aoû 2008 15:22

Re: Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede pitch26 le Sam 18 Juil 2015 11:35

Ils sont au barf mais comme je déménage prochainement, ils sont aux os charnus le matin et croquettes/boites l'après midi, afin de ne pas avoir un congélo blindé de viandes.
pitch26
 
Messages: 163
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 12:26
Localisation: Gard

Re: Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede Patrick le Dim 19 Juil 2015 11:16

Bonjour Pitch,

Ok, votre crainte portait donc sur les croquettes que vous donnez.
Pour info, je viens de faire la recherche sur le site d'Orijen concernant la cuisson des croquettes:
Elle est faite à 90°C.

Dans l'article que vous citez, il est fait mention de 100°C comme étant la température à partir de laquelle les problèmes commencent.
La pyrolyse d'un aliment commence dès 200° C. J'ai retrouvé dans mes notes un article émanant de l'AFFSA qui met le curseur à 150°C.
La problématique de la cuisson à haute température va bien au-delà du risque cancéreux:
Réactions auto-immunes, stress oxydatif, maladies dégénératives, etc.

"Si certains de ces néo composés sont - comme on l'a vu - hautement cancérigènes, Inès Birlouez-Aragon, Chercheuse en chimie à l'Institut supérieur d'agriculture de Beauvais et Maître de Conférences à l'Institut National Agronomique de Paris-Grignon, explique dans la revue Inserm Actualités N°198 d'Avril 2006, que d'autres sont également soupçonnés d'être à l'origine de réactions auto-immunes (allergies, diabète, arthrose etc.).
Il a notamment été démontré à un niveau expérimental sur l'homme et les animaux de laboratoire que, parmi ces composés de Maillard (réactions chimiques provoquées par les hautes températures), les glycotoxines de type CML (Carboxyméthyllysine) avaient une action pro inflammatoire chez les sujets diabétiques et provoquaient une augmentation notable du stress oxydatif, dont on sait aujourd'hui avec certitude qu'il est la cause directe des cancers et de nombreuses maladies dégénératives (accélération du vieillissement). "


La cuisson a également pour effet la destruction de la totalité des enzymes des aliments crus.
Le Docteur Edward Howell, auteur de plusieurs ouvrages de référence sur le sujet et tout premier chercheur à avoir mis en évidence l'importance des enzymes dans notre alimentation. En voici un extrait :

« On a montré que des chiens, nourris avec une alimentation riche en hydrates de carbone et transformée par la chaleur, développaient des enzymes dans leur salive en une semaine en réponse à la pauvreté en enzymes de cette nourriture. Le Dr Edward Howell, dans son ouvrage « Enzyme Nutrition », cite ainsi de nombreuses études montrant que les animaux nourris avec une alimentation déficiente en enzymes souffraient d'une dilatation du pancréas. Pour faire face à une surcharge de travail, les organes se dilatent. C'est ce que fait le pancréas lorsque la digestion des aliments capte toute la capacité disponible de production d'enzymes, provoquant un déficit d'enzymes métaboliques. L'impact très important que le gaspillage d'enzymes pancréatiques peut avoir sur la santé et sur la vie elle-même a été établi dans des études animales. »

Pour info:
Extrusion et processus de fabrication:
les ingrédients sont d'abord mélangés,
puis ils passent dans l'extrudeur-expandeur où ils sont :
mis sous pression (30 bars, voire 40 bars).
chauffés entre 120°C et plus souvent 200 à 250°C, parfois jusqu’à 400° C,
enfin expansés (on insuffle de l’air, principe du pop-corn ou de la biscotte).
Ils sont ensuite séchés et tamisés.

Les biscuits pour chiens:
Les matières premières en farines sont préparées au pétrin, puis la pâte est laminée, découpée et cuite dans un four tunnel pendant 10 à 15 minutes à 300 °C environ.

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Administrateur du site
 
Messages: 991
Inscription: Ven 15 Aoû 2008 15:22

Re: Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede pitch26 le Dim 19 Juil 2015 13:44

Merci Patrick pour ces infos très intéressantes. Et pour les boites Terra Canis, quelle est la température de cuisson ?
pitch26
 
Messages: 163
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 12:26
Localisation: Gard

Re: Nourrir de viandes (trop) cuites = cancer ?

Messagede Patrick le Mar 21 Juil 2015 17:08

Bonjour Pitch,

Pas trouvé l’info pour les Terra canis.
Je leur ai posé la question, mais la réponse ne correspond pas à ce que j’ai demandé…
Je l’ai fait en français… Ceci explique peut-être cela.
S’agissant de conserves, je pense que c’est le principe général des conserves qui s’applique :
Les boites sont remplies avec la nourriture crue, puis serties et enfin mises dans un autoclave industriel.
La nourriture étant constituée à 80% d’eau, la température doit être suffisante pour porter à ébullition l’eau et faire cuire les aliments dans les boites.
J’ai lu quelque-part qu’il faut une température de 120°C pour stériliser les conserves.
Je pense que c'est cette température que l'on peut retenir pour les boites pour chiens.

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Patrick
Administrateur du site
 
Messages: 991
Inscription: Ven 15 Aoû 2008 15:22


Retourner vers Alimentation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron

 

 

| Sommaire  |  Elevage  |  Expositions  |  Historique  |  Pedigrees  |  Le Colley  |  Wallpaper  |  Photos  |
 |  Pour me laisser un message  |