Sommaire
 Le Club de Race
Le Smooth Collie
Le standard du colley
MDR1
Les couleurs du Colley
La reproduction
Parlons génétique
Collie Art
Lecture
Hommages

 

 

 

 

 

 


Sommaire
Anatomie de l'oeil
La vision du chien
La rétine
L'AOC
Le glaucome
La cataracte
La luxation du cristallin
La paupière
Les investigations
Les vétérinaires habilités

 

Avant tout : un peu d'anatomie

 

On peut comparer l'oeil à un appareil photographique

 

L'objectif

La cornée

C'est la partie antérieure de l'oeil. C'est une membrane solide et transparente au travers de laquelle la lumière entre à l'intérieur de l'oeil. La cornée est nourrie par un liquide fluide comme l'eau : l'humeur aqueuse. La cornée contient 78 % d'eau et pour maintenir ce degré d'hydrophilie elle est constamment recouverte de larmes. Grâce à sa forme courbe, elle dévie les rayons lumineux vers l'intérieur de l'oeil. Elle est la principale lentille de l'oeil et assure 80% de la réfraction.

L'iris (arc en ciel en grec)

C'est un muscle rond percé en son centre par la pupille. Sa fonction est comparable à celle du diaphragme de l'appareil photo. Elle détermine l'ouverture de la pupille en fonction de la lumière extérieure. La couleur de l'iris est déterminée par la présence d'un pigment, la mélanine. L'iris est bleu si la mélanine est peu concentrée, il est plus foncé quand la concentration augmente. L'iris est très bien vascularisé chez le chien ce qui augmente la fréquence d'hyphéma. Il s'agit d'un épanchement de sang dans la chambre antérieure de l'œil (entre la cornée et l'iris) très souvent d'origine traumatique.

Le cristallin

C'est une lentille biconvexe transparente située derrière l'iris et devant le corps vitré. Les modifications de sa courbure assurent la mise au point des images sur la rétine. Il se déforme par l'action des muscles ciliaires. Au repos, le cristallin est réglé pour la vision de loin. En vision de près, le muscle ciliaire se contracte ce qui augmente la convexité du cristallin et donc sa puissance de convergence.

Le système optique (cornée + cristallin) projette une image inversée sur la rétine qui tapisse le fond du globe oculaire.

 

La pellicule

 


Schéma du fond d'œil de l'homme

 

La rétine

On peut comparer la rétine à la pellicule photographique car elle est composée de millions de cellules photosensibles actives en permanence, les cônes en pleine lumière et les bâtonnets dans l'obscurité.

La rétine tapisse la partie de l'oeil située en arrière de l'iris, dénommée chambre postérieure de l'œil. La cavité vitréenne est remplie par l'humeur vitrée, sorte de gélatine transparente très ferme qui exerce une pression constante sur la rétine, participant ainsi à son maintien en la plaquant contre une tunique vasculaire dénommée choroïde.

La rétine est la structure essentielle de l'oeil car elle reçoit les impressions lumineuses et les transmet au cerveau par les voies optiques. Elle comprend plusieurs couches de cellules. La couche des photorécepteurs va assurer la transformation de l'énergie des rayons lumineux qui arrivent sur la rétine, en énergie électrique transmise au cerveau par les voies optiques

Les 2 principaux types de cellules photo réceptrices :

  • Les cônes qui permettent la vision diurne et celle des couleurs.
  • Les bâtonnets qui sont plus nombreux à la périphérie qu'au centre de la rétine et sont responsables de la vision nocturne

 


La macula

C'est la région de la rétine diamétralement opposée à la cornée. La densité des cônes y est la plus importante. C'est elle, qui assure, grâce à ses cônes, l'acuité visuelle, la vision des couleurs et la vision diurne. Le reste de la rétine comprenant principalement des bâtonnets, assure la perception du champ visuel et la vision dans l'obsurité.

La choroïde

Les rôles remplis par cette choroïde sont multiples. Tout d'abord elle isole la rétine de la sclérotique qui est l'enveloppe tendineuse de l'oeil, membrane dure dépourvue de nerfs et de circulation sanguine. La choroïde est un tapis de vaisseaux sanguins, qui joue un rôle important dans la nutrition de l'oeil et c'est cette membrane qui assure le maintien de la température de l'oeil, étant le régulateur thermique de cet organe.

La choroïde joue en plus un rôle de premier plan dans l'acte de vision, en transformant l'oeil en chambre noire. Chez le chien, elle est munie d'un tapis réfléchissant, excellent instrument pour la vision crépusculaire et nocturne.

Le nerf optique

C'est un nerf crânien qui concentre environ un million d'axones (prolongements de neurones) provenant de la rétine. Il sert à acheminer les messages rétiniens vers le cerveau

 

Le développement

L'oeil est un ensemble de capteurs photosensibles. Il n'interprète aucune des images perçues. Les rayons lumineux viennent frapper la rétine et sont convertis par les cellules photo réceptrices en signaux électriques. Ceux-ci empruntent les 2 nerfs optiques qui se rencontrent au chiasma optique, puis gagnent les corps genouillés latéraux, excroissance du cerveau. Puis les signaux vont rejoindre le cortex visuel pour être transformés en images intelligible. L'image est redressée par le cerveau qui l'analyse et l'interprète.

Les nerfs optiques partent des yeux jusqu'à l'arrière du cerveau où se trouve l'aire visuelle de chaque hémisphère qui occupe une grande place dans la vision. Ce sont les aires visuelles qui interprètent les signaux provenant des yeux pour constituer l'image qui sera perçue après des traitements complexes.

 

Le champ visuel est divisé en deux. Chacune des moitiés est perçue par un hémisphère différent car les deux nerfs optiques se croisent partiellement. Croisement appelé chiasma optique. Le champ visuel total des 2 yeux correspond à un objectif grand angle et couvre 100° pour l'homme et 200 à 270° chez le chien.

 

 

| Sommaire  |  Elevage  |  Expositions  |  Historique  |  Pedigrees  |  Travail  |  Wallpaper  |  Photos  |  Au quotidien  | 
 |  Pour me laisser un message  | 
C'est une création collie-online